Podcast KMBO - écouter les films

Des créations audio originales pour découvrir les films avec leurs auteurs et des intervenants passionnants. Des Podcasts réalisés par Nolwenn Thivault pour Narrason.

Le Podcast KMBO est disponible à l'écoute sur les plateformes

deezer_edited.jpg
Spotify-Logo_edited.png

Épisode 2 : Petites Danseuses, la fabrique d'un premier film

Plongez au coeur de la passion de la danse qui anime des enfants confronté.es dès le plus jeune âge à la compétition et découvrez les différentes étapes de la création d’un film. Comment filmer à hauteur d’enfant des préoccupations habituellement réservées aux adultes? Portrait d’une passion, Petites Danseuses nous interroge également sur notre société et les choix que doivent faire de si jeunes enfants. 

Intervenants

  • Anne-Claire Dolivet, réalisatrice : “La danse, je pense que quand on commence, c’est très dur d’arrêter (...) c’est tellement physique, ça s’ancre en nous complètement, c’est un langage à part entière.” à 02:31

  • Olympe, “petite danseuse” : “Je pense que le mot danse c’est la perfection incarnée.” à 04:00

  • Mathias Théry, réalisateur et co-auteur du film : “On a compris ensemble qu’il y avait cette envie de faire un film sur l’enfance, de filmer l’enfance à hauteur d’enfant.” à 21:38

  • Laetitia Scherier, programmatrice jeune public au cinéma L’Étoile à la Courneuve : “C’était un peu une mine d’or que le film soit un documentaire, plus on grandit plus c’est facile, mais quand on est en CE2 c’est pas du tout une évidence de regarder un film et d’arriver à comprendre de la manière dont sont faites les images que c’est un documentaire.” à 31:46

  • Melvin Lawovi, danseur professionnel à l’American Ballet Theatre : “Je trouve que, surtout en France, on manque beaucoup de garçons. C’est un problème d’éducation en général (...) ça vient de la représentation culturelle de la danse.” à 34:53 

Épisode 1 : Honeyland, la femme aux abeilles

Le portrait d’Hatidze, héroïne hors du temps, nous dévoile un microcosme méconnu qui reflète à une échelle plus large, la relation fragile et complexe entre la nature et l’humanité. Nous vous invitons à découvrir en quoi  les abeilles dans Honeyland sont en réalité une porte d’entrée vers des questions de société et de cinéma plus larges.

Intervenants

  • Grégoire Marchal, distributeur : “C’est un vrai documentaire de cinéma (...) on propose non seulement un film mais aussi potentiellement un débat.” à 04:50

  • Gilles Rousseau, directeur adjoint de la programmation du Forum des images : “Quand on voit Honeyland, on ne sait jamais où on est, si on est dans le documentaire ou dans la fiction.” à 08:12

  • Éric Tourneret, photographe auteur : “On est sur des moments un peu magiques, il y a du temps, de l’observation, de la passion et ça se ressent, ce qui fait aussi la force de ce film.” à 13:18

  • Tamara Kotevska, co-réalisatrice du film : “Hatdize ne peut jamais être séparée du son des abeilles.” à 15:09

  • Enora Javaudin, apicultrice en Normandie et formatrice au rucher école de Montreuil : “Aujourd’hui quand on est apiculteur professionnel, on est aussi un éleveur, on parle d’ailleurs de cheptel d’abeilles.” à 25:06

  • Mathieu Angot, apiculteur dans la Manche et formateur : “La rencontre entre un être humain et une ruche c’est très intense (...) et elle n’est jamais décrite dans le cinéma.” à 26:23 

  • Dr Martin Giurfa, Professeur de classe exceptionnelle en Neurosciences à l’Université Paul Sabatier à Toulouse : “Une colonie est une société à part et chaque colonie gère ses propres besoins et détermine ses propres stratégies et règles en fonction des besoins de la colonie.” à 30:02

© 2012-2020 KMBO. No directors were harmed in the making of this site.